Le top 7 des qualités pour être formateur

Être formateur en centre de formation ou au sein d’une entreprise n’est pas une fonction accessible pour tous. Au-delà de votre expertise sur le métier en question, vous devez posséder d’autres atouts pour réussir dans cette voie. En effet, en tant que véritable guide d’apprentissage, vous devez être à l’écoute, communiquer votre enthousiasme, vous mettre à jour en étant réactif sur les changements de programme, et plus encore. Rassurez-vous, si vous avez la fibre pour transmettre votre savoir, vous trouverez plus bas toutes les qualités nécessaires pour être un formateur indépendant à la fois exigeant et apprécié de ses stagiaires. 

1- Savoir écouter et être pédagogue

En tête des compétences pour être formateur, l’écoute active est une qualité essentielle. Savoir écouter ses participants est impératif pour développer une confiance mutuelle. Ainsi, ils se sentiront à l’aise et n’hésiteront pas à intervenir pour donner un point de vue ou poser des questions. 

Le sens de l’empathie vous permettra de mieux cerner les apprenants, d’appréhender leur potentiel et leurs possibilités. 

Bien sûr, être un bon pédagogue est très important dans le monde de la formation professionnelle. Cette aptitude vous permettra principalement de : 

  • Concevoir un cours et des supports pertinents, en adéquation avec le sujet traité, pour répondre à des besoins spécifiques. S’adapter aux évolutions technologiques comme la digitalisation de la formation ; 
  • Favoriser la transmission des notions les plus complexes à des participants qui possèdent tous des caractéristiques différentes.  

2- Véhiculer une énergie positive

Les personnes qui utilisent leur droit CPF pour bénéficier d’une formation sont bien souvent en reconversion professionnelle ou en quête de la carrière qui leur est destinée. Transmettre son enthousiasme est essentiel pour maintenir cette motivation. 

L’émulation facilite grandement le dialogue et la prise de parole des apprenants. Adopter une attitude positive pendant tout le déroulement de la formation est véritablement un facteur de réussite pour vos apprenants. 

Il faut garder à l’esprit que les stagiaires ont tous un profil varié et évoluent chacun à leur propre rythme. Le tout est de savoir s’adapter à chaque individu tout en respectant les différentes particularités. 

3- Être organisé 

Afin d’assurer le bon déroulement des cours, le formateur indépendant doit faire preuve de rigueur dans l’élaboration des plannings et des diverses missions. Une organisation digne de ce nom permet de disposer d’une visibilité essentielle pour parer à toutes les éventualités. 

Tout doit être décidé en amont de la formation : 

  • L’organisation du temps de travail ; 
  • Le déroulement de la formation ; 
  • La mise en place des travaux pratiques ou des divers exercices. 

4- Se remettre en question 

L’enseignement professionnel est en constante évolution. Être un bon formateur, c’est s’informer régulièrement sur les retours des participants, qu’ils soient positifs ou négatifs. Tenir compte des différentes remarques permet d’améliorer de façon significative la qualité de la formation dispensée. 

De plus, les nombreux changements de supports technologiques ou de réglementation peuvent rendre en peu de temps un module spécifique complètement obsolète. C’est pour cela qu’il faut sans cesse rester informé et varier les outils pédagogiques. 

5- Se rendre disponible auprès des participants

La disponibilité envers les apprenants est primordiale et aide à maintenir l’attention de l’audience. Ne jamais laisser ses stagiaires dans l’inconnu est une des compétences pour être un formateur de qualité.

Les formations sont parfois très rythmées voire assez courtes. Veillez à ne pas laisser les participants dans l’inconnu ou l’incompréhension. Il faut savoir se rendre disponible, que ce soit en fin de journée de formation ou les jours qui suivent, afin de répondre à toutes les interrogations de vos apprenants. Faites un bilan le plus souvent possible, même à l’oral, pour vous assurer que tout le monde a bien saisi tous les rouages indispensables à la suite de la formation. 

6- Réseauter encore et encore 

Un bon formateur va chercher à développer son réseau auprès des divers centres de formation. Construire des relations de longue durée avec les organismes permet d’accroître votre crédibilité. 

Plus vous serez en relation avec un grand nombre de centres de formation, plus vous obtiendrez de précieuses informations concernant les innovations pédagogiques, les divers outils de formation, etc. 

Être réceptif et à l’écoute du marché vous permettra de rester compétitif et d’envoyer vos candidatures de façon pertinente. 

7- Se former pour rester à la page

Cela peut paraître évident, mais pour transmettre son savoir, un guide d’apprentissage se doit d’être formé correctement et de maîtriser son sujet. Et comme ce n’est pas forcément le cas de tous les formateurs, ainsi vous vous distinguerez et n’aurez aucun mal à sortir du lot. Rester bien informé sur les nouveautés et savoir s’adapter est une des clés pour transmettre votre savoir dans les meilleures conditions. De plus, les participants sont généralement friands des derniers outils ou des technologies innovantes. C’est clairement un atout à mettre en avant afin de séduire un maximum de stagiaires.



Laisser un commentaire