OPCO : Qui sont les opérateurs de compétences ?

La loi « Avenir professionnel, promulguée le 05 septembre 2018, a sonné le glas des OPCA (Opérateurs Collecteurs agrées). Depuis le 1er avril 2019, ce sont 11 OPCO (Opérateurs de Compétences) qui les ont remplacés, suite à une refonte profonde des rôles et missions d’acteurs de la formation professionnelle. Rassurez-vous, c’est tout bénef pour votre centre de formation.  Nous vous expliquons qui sont les OPCO, ces nouveaux opérateurs de compétences

Liste officielle des 11 OPCO

  • Opco Commerce (vente, négoce, commerce de détail, commerce de gros) ;
  • Atlas (assurances, banques, finances) ;
  • Santé (hospitalisation, établissements médico-sociaux) ;
  • Afdas (presse, édition, cinéma, casino, musique, spectacle vivant, sport, tourisme, radio, audiovisuel, télécommunication) ;
  • Cohésion sociale (centres socio-culturels, animation, insertion, Pôle emploi, régie de quartier, HLM)
  • Entreprises de proximité (artisanat, professions libérales) ;  
  • Entreprises et salariés des services à forte intensité de main-d’œuvre (chaînes de restaurants, portage salariale, enseignement privé, restauration rapide, activité du déchet, travail intérimaire) ;
  • OCAPIAT (entreprises et exploitations agricoles, acteurs du territoire et entreprises du secteur alimentaire) ;
  • OPCO 2i (industrie, métallurgie, textile) ;
  • Construction (bâtiment, travaux publics) ;
  • Mobilité (ferroviaire, maritime, automobile, transport de voyageur, tourisme).

Quel sont les rôles de ces OPCO ? 

Le principal objectif de la création des OPCO est la simplification et la facilitation d’accès au financement de la formation professionnelle. Un vrai plus pour Vous, en tant que centre de formation. 

Les nouveaux OPCO ne sont plus en charge de récolter les fonds de la formation professionnelle. C’est l’URSSAF qui prendra en charge cette mission de collecteur, à partir du 1er janvier 2021. 

Une des principales nouveautés pour les Opérateurs de Compétences consiste en la promotion de l’apprentissage. Ils auront pour mission de gérer certains des différents dispositifs liés aux contrats d’apprentissage, aux contrats ProA et au plan de développement des compétences pour les entreprises de moins de 50 salariés. Concernant les montants de prises en charge, ils seront mis en place par les branches professionnelles. 

Les OPCO doivent également accompagner les branches professionnelles au développement de nouvelles certifications. Celles-ci doivent être cohérentes en réponse aux nombreux nouveaux métiers. 

Pour les petites et moyennes entreprises, les OPCO ont un rôle d’interlocuteurs et de conseillers concernant le financement des actions de formation

Comment identifier votre OPCO de rattachement ? 

La transformation des OPCA en OPCO a simplifié la répartition des branches professionnelles. Elle se présente désormais sous forme de filières afin de rendre plus homogène l’ensemble métiers, compétences et enjeux de formation professionnelle. 

Les personnes ne sachant pas identifier leur OPCO de rattachement peuvent désormais se rendre sur le site du ministère du travail. L’ensemble des conventions collectives nationales est spécifié en fonction des 11 opérateurs de compétences. 

Dans le doute, vous pouvez également consulter votre ancien OPCA, qui vous orientera vers l’OPCO approprié. 

Qui finance les OPCO ? 

France compétences a désormais le rôle d’assurer le financement de la formation professionnelle. L’unique instance de gouvernance nationale concernant la formation professionnelle se doit également de réguler et d’optimiser le marché de la formation. 

Dans un contexte plus global, France compétences doit réguler l’ensemble de l’écosystème de la formation professionnelle, à savoir l’acquisition et la valorisation du savoir-faire. 

Concernant le CPF, les opérateurs de compétences ne s’occupent plus d’instruire les demandes mobilisant les comptes personnels de formation. Cela concerne les demandes transmises après le 1er décembre 2019. 

Pour financer le CPF, c’est désormais la Caisse des dépôts et consignations qui est compétente. 

Comment financer votre formation ? 

Pour un projet autonome de formation, toute personne active dispose d’un compte personnel de formation : le CPF

Grâce à une application mobile (disponible sur l’Appstore pour IOS et sur PlayStore pour Android) et à un site web spécifique, vous pouvez vous-même vous inscrire à une formation professionnelle et payer avec vos droits CPF désormais convertis en euros. Vous devez choisir parmi les formations certifiées Qualiopi

Financé par les Commissions paritaires interprofessionnelles régionales, le CPF de transition est une alternative pour les salariés. Il permet une reconversion, une évolution ou l’acquisition d’une qualification. Cependant, il existe certaines conditions pour être éligible au CPF de transition : 

  • L’absence du salarié ne doit pas être préjudiciable au bon fonctionnement de l’entreprise ; 
  • Le bénéficiaire doit justifier de deux années consécutives en tant que salarié, dont un an d’ancienneté dans une entreprise ;
  • L’utilisation du CPF de transition est soumise à la validation de l’employeur. 

Pôle emploi est également un acteur majeur dans l’accompagnement à la formation professionnelle. Plusieurs dispositifs sont accessibles aux demandeurs d’emploi. Le conseiller Pôle Emploi a un rôle essentiel dans cette démarche. 

Vous pouvez également solliciter votre Conseil Régional pour aider au financement d’une formation professionnelle. Spécifique selon les régions, le Programme Régional de Formation peut donner un coup de pouce aux demandeurs d’emploi. 



Laisser un commentaire