Quels sont les 7 critères du référentiel qualité ?

Pour prétendre à la certification Qualiopi requise au 1er janvier 2022, les organismes de formation doivent répondre au référentiel national unique, qui comporte 7 critères qualités répartis en 32 indicateurs d’appréciation. Cette certification est obligatoire pour bénéficier des financements publics et paritaires. Regardons en détail quels sont les 7 critères du référentiel qualité, constitué par la réforme de la formation du 5 septembre 2018.

1- Informer sur son offre de formation

Le premier critère de Qualiopi répertorie toutes les informations à diffuser au public afin de faire connaître son offre de formation. Les données doivent être détaillées et vérifiables.
Ces informations doivent inclure :

  • Le contenu de la formation, les prestations proposées ainsi que le déroulement ;
  • Les délais pour pouvoir accéder à la formation ;
  • Les indicateurs de résultats obtenus à la fin de la formation.

Les organismes de formation sont coutumiers de cette pratique depuis longtemps et s’appuient sur les supports de communication à disposition.

2- Offrir des formations adaptées aux publics bénéficiaires

Le second critère qualité met l’accent sur la pertinence des formations proposées aux différents publics. Des objectifs d’apprentissages doivent être fixés pour chaque individu, garantissant des parcours modulables selon les capacités de l’apprenant.
Cette adaptation comprend différentes modalités d’accueil et d’accompagnement :

  • L’analyse du besoin du bénéficiaire en rapport avec l’entreprise ou le financeur correspondant ;
  • La mise en place d’objectifs par le biais d’un bilan de compétences. Les compétences opérationnelles sont évaluées au début et à la fin du parcours d’apprentissage.

3- Accompagner les personnes formées à chaque étape

Le troisième critère du référentiel national met en lumière les détails d’un parcours de formation. Les prestations et services proposés aux élèves formés doivent être précisés ainsi que tous les documents mis à leur disposition tout au long de l’apprentissage.
Les objectifs sont :

  • Informer le public et s’assurer qu’il a bien intégré toutes les modalités ;
  • Instaurer un climat de confiance avec l’apprenant ;
  • Prévoir les difficultés qui pourraient freiner l’apprentissage de l’élève.

Ce critère permet également de réduire les abandons en cours de formation.

4- Proposer un environnement bénéfique aux apprenants

Le quatrième critère qualité a pour objectif d’offrir un environnement approprié aux élèves afin d’évoluer dans des conditions d’apprentissages optimales.
La réussite de la formation dépend en partie des moyens investis. De nombreux documents sont requis. C’est un critère très technique qui nécessite une organisation drastique.
Les centres de formation doivent renseigner :

  • Le lieu d’accueil, les locaux ;
  • Les équipes pédagogiques, référents, intervenants et contributeurs ;
  • Les équipements et le matériel à disposition, les outils numériques, etc. ;
  • Les ressources pédagogiques, les supports de formation.

Ce critère est valable pour tous les organismes formateurs, contrairement à certains critères qui s’appliquent uniquement aux formations menant à une certification.

5- Former l’équipe pédagogique formatrice

Le critère n°5 concerne la formation des formateurs et de toute l’équipe pédagogique de l’organisme. L’objectif est de mesurer l’exemplarité des professionnels de la formation en évaluant leur propre capacité d’apprentissage et leurs compétences dans le domaine spécifié.

6- S’investir dans son environnement socio-économique

Le sixième critère Qualiopi détaille les actions que doivent mener les organismes de formation pour rester compétitifs et exemplaires dans leur domaine.

L’objectif de ce critère est de stimuler les organismes afin que leur formation reste compétitive et évolue en même temps que les outils pédagogiques. La réactualisation continue des supports de formation est à l’honneur et les organismes doivent être en mesure de démontrer leur évolution permanente :

  • Au niveau de l’écosystème encadrant la formation ;
  • Au niveau de leur expertise ;
  • Au niveau des innovations pédagogiques régulières, notamment concernant les outils de veille.

7- S’améliorer en tenant compte des retours

Le dernier critère est dédié à l’amélioration continue des formations délivrées par les organismes. Pour maintenir son niveau de qualité, l’organisme est chargé du recueil des observations positives ou négatives. Il doit ensuite analyser ces appréciations et surtout en tirer les conséquences qui en découlent.
Afin de procéder à un changement d’organisation pédagogique ou de réaliser une gestion plus individuelle, l’organisme formateur doit s’appuyer sur le feedback :

  • Des apprenants ;
  • Des entreprises ;
  • Des financeurs externes ;
  • Des partenaires.

Vous connaissez désormais quels sont les 7 critères du référentiel qualité. Seuls les organismes de formation qui y répondent pourront se voir attribuer la certification Qualiopi avant le 1er janvier 2022.



Laisser un commentaire