Qu’est-ce que l’AFEST ?

L’Action de Formation En Situation de Travail (AFEST) est une action de formation. Elle permet à un travailleur de développer ses compétences, ses qualifications dans le but d’atteindre un objectif professionnel. Zoom sur cette action de formation !

L’AFEST, qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, l’AFEST est une action de formation. Ce parcours pédagogique est destiné aux travailleurs qui souhaitent développer leurs compétences. Que ce soit en présentiel, tout ou partie à distance ou en situation de travail, cette action de formation permet d’atteindre un objectif professionnel. En bref, une AFEST est un « parcours visant un objectif professionnel alternant phases de travail et de réflexion, accompagné, évalué et traçable ».

L’AFEST, pour qui ?

L’AFEST est un dispositif particulièrement adapté aux entreprises qui possèdent des savoir-faire spécifiques ou déjà familières du tutorat comme les TPE-PME par exemple. Quels que soient la nature de son contrat de travail (CDI, CDD) et son ancienneté, tout salarié peut bénéficier de cette action de formation. C’est à l’employeur de prendre l’initiative de mettre en place une AFEST. Cela passe notamment par la conception d’une démarche sur mesure, selon les besoins et les ressources de l’entreprise.

Les avantages de l’AFEST

Cette Action de Formation En Situation de Travail agit comme une véritable modalité “expérientielle”. Ainsi, elle enrichit le champ des possibles et complète des modalités plus traditionnelles comme la formation en présentiel ou à distance par exemple. L’AFEST est une formidable opportunité pour donner une nouvelle dimension à vos dispositifs de formation existants, un levier supplémentaire pour en renforcer l’efficacité.

Comment fonctionne cette action de formation ?

Ce parcours pédagogique utilise le travail comme support de formation. D’ailleurs, selon le décret n°2018-1341 du 28 décembre 2018, 4 critères légaux définissent une Action de Formation En Situation de Travail :

  • Analyser l’activité de travail et l’adapter au parcours pédagogique,
  • Choisir un formateur (un tuteur, un référent métier, un collègue expert…) pour suivre le stagiaire,
  • Concevoir des phases réflexives différentes des mises en situation de travail pour réussir à prendre du recul sur la pratique,
  • Évaluer les acquis de la formation au terme de l’action de formation afin d’assurer une véritable traçabilité.

L’ensemble de ces critères légaux fait de l’AFEST une action de formation à part entière, entourée d’un certain formalisme. Autrement dit, ce n’est ni la thématique, ni la modalité qui définissent une AFEST. En effet, c’est le respect de ces critères légaux qui le définit !

Et après ?

Une fois l’action de formation réalisée, le collaborateur doit effectuer un état des lieux récapitulatif de son parcours professionnel dans l’entreprise en attestant qu’il a pu bénéficier de 2 actions parmi les suivantes : 

  • Avoir suivi une formation,
  • Acquérir un élément de certification professionnelle, soit par diplôme (ou titre professionnel), soit par Validation des Acquis de l’Expérience (VAE),
  • Avoir bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Ce bilan est à effectuer tous les 6 ans. D’ailleurs, le suivi d’une AFEST peut être comptabilisé lors du bilan à 6 ans dans la mesure où l’action suivie est « non obligatoire ».

Et pour le financement de l’AFEST ?

Dans le cadre du Plan de Développement des Compétences, les OPCO (ex-OPCA) ont pour mission la promotion de ces actions de formation. Et ce, en particulier auprès des TPE-PME. A noter que tous les OPCO ne fonctionnent pas de la même manière. Certains OPCO envisagent le financement de dispositifs AFEST y compris pour des entreprises de plus de 50 salariés. D’autres prennent également en charge les frais de diagnostic et d’ingénierie. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter votre OPCO.



Laisser un commentaire